Skip to content

[vieux] Background d’ergail

septembre 5, 2012

 

J’ai longtemps été membre actif d’un forum de Jeu de rôles en ligne, jouant sur mumble et rolistik, logiciel prévu a cet effet.

Dans cette aventure, j’ai parfois pondu de drôles de choses sur le forum en questions.

Aujourd’hui, je vous rentranscris l’un de ces moments, un background de ma patte.

« Ergaïl

Les Qualités et Défauts
c’est une personne vive, agile et toujours aux aguets.
Intelligent et sympathique, il déteste cependant les disputes et se vexe très facilement. il est également :
Courageux, Pacifique,
Brave, Honnête, Joyeux, Diplomate, Prudent…

Exemple de défauts:
Egoïste, Idiot, Poltron, Paresseux, Saoulant, Manipulateur, Hautain, Arrogant, Egocentrique,
Impulsif, Solitaire, Coeur de pierre, Malpoli, Timide, Econome, Perfectionniste, Ambitieux,
Vengeur, Fataliste, Paranoïaque, Nerveux. (c’est tout ?)

Note : Certains défauts peuvent aussi se révéler être des qualités et inversement.

les Habitudes
il aime la nature et déteste tous ceux qui coupent du bois, il aime être en compagnie des siens, il n’aime pas les gens arrogants.
Il se lève aux aurores, et dormir n’est pas important pour lui. Il a l’habitude de marcher dans l’ombre ou sur les toits, le sol c’est pas son truc.

les Peurs, Craintes ou Phobie(s)
Aucun personnage n’est invulnérable.
mon personnage a peur du feu du fait que, dans son enfance, sa maison a brûlé.
il n’ira pas se battre contre un magicien qui vient d’invoquer une boule de feu par exemple.
dès qu’une poule apparait, il est obligé de la tuer, en courant vers elle et en hurlant « superman ! »
phobies de mon personnage :
– peur du feu
– peur des espaces clos
– peur des foules

Il y a une peur pour toutes les petites choses de la vie !

le Background (L’histoire)
la vieille histoire classique, mes parents se sont fait massacrer par des orcs et je veut les venger
J’ai été élevé par un homme assasin et avec une souplesse incroyable, qui m’a apprit a etre ce que je suis, un « marchombre » mais bon, ça c’est pour ceux qui connaissent, en gros je suis un assassin qui grimpe aux murs, se fond dans la nuit, parle au vent et chevauche la brume, quand je pisse c’est une aventure, quand je tousse, un chameau meurt, quand je mange, la nourriture se transforme en m*r*e et sort par mon *u ! ahahaha !!

la Personnalité
Une brute qui aime la bagarre a main nue.

le But
Quel est le but principal de mon personnage ?
devenir le meilleur pécheur de la côte, pourquoi pas ? C’est beaucoup mieux que:
« Je veux être le plus fort du monde ! »

Etape 8: les Traits physiques
Le poids, 40 KG
la taille, 1M78
l’âge, 23 ANS
la couleur de cheveux, noir
peau, bronzé
yeux, normaux
la façon de se déplacer : comme splinter cell,
signes distinctifs cicatrice sur mon pied gauche (jai écrasé un oursin)

Etape 9 : Conseil aux autres joueurs
Ayez un comportement LOGIQUE. Ce n’est pas toujours facile, mais c’est souvent ce qui fait la différence entre un bon et un mauvais joueur.
Ne partez pas en courant alors que 3 joueurs vous ont attrapé. »

 

On peut constater que j’avais  un certain talent pour créer des personnages voués à la mort.

Celui ci a terminé sa vie étalé face contre terre en place publique, suite à une crise de panique alors qu’il escaladait une maison de 6 étages.

Mouais …. pas génial la mort du héros.

 

Ah bah, j’édite parce que j’ai même retrouvé l’histoire complète !

C’est partit !

 »


« Ou suis-je ? »

La question tournait dans la tête de l’enfant depuis trois jours, sans réponses
Trois jours de solitude
Trois jours de souffrance
Trois jours passionnants.
Il s’était réveillé allongé dans la foret, avec un mal de
tête insoutenable, sans savoir pourquoi.

« -Ou suis-je ? »
Première question.
Première réponse.
Le silence.
Aucun son dans la foret, pas un oiseau ne chantait, pas un
brin d’herbe ne bougeait, rien.

La foret semblait morte.
L’enfant s’était levé, se posant toujours la même question
« Ou suis-je ? »
Il n’avait ni faim, ni froid, juste mal, et il était habillé
normalement, comme avant…

« Comme avant quoi ?  »
La deuxième question le percuta de plein fouet, évidente,
douloureuse

« Qui suis-je ? »
L’enfant fouilla dans sa mémoire, appeuré, et désorienté.
Rien.
Le vide total
« Qui suis-je ? »
« Ou suis-je ? »
Des bribes de souvenirs lui revenaient, des cris, des coups,
de l’attente, une chute.

Et plus rien.
« Qui suis-je ?  »
« Je ne sais pas, pas encore »
« Ou suis-je ? »
« Je ne sais pas. »
Il réfléchit, et pris une décision.
Il allait répondre a ces deux questions.

Il se mit en route. »  

 

 

 

5 ans ont passés, l’enfant a grandi, il en a 17, et se
prénomme aiilerg.

La scène se déroule dans une ruelle de waldorg, et Aiilerg a
mal.

Très mal, comme d’habitude a vrai dire…
Mais cette fois ci, il sait pourquoi.
Les coups de pieds dans le ventre, ça fait mal.
« je sais bien que je n’aurais pas du tenter de piquer
vos bourses »
 
avait il dit aux enfants qui lui faisiant face, du meme ageque lui, et au nombre de 8.
Ils n’avaient pas écoutés cet excuse, et maintenant
« Aie, maintenant c’est moi qui ai mal aux
bourses ! » 
pensa-t-il.

Puis, il s’évanouit.

Une heure plus tard, il fait froid, la nuit est tombé sur la
ville, et aiilerg se reveille.

« encore » se dit-il… « pourquoi ça n’arrive
qu’a moi ? »

Peut etre a cause de son nom, qualifié de « marque de soupe
de nazgul » par ses amis, ou alors parce qu’il manquait de
discrétion ?

Il repensa a cette publicitée elfique qu’il avait vu, celle
qui avait été dérangé par un nain.

« parce que tu ne vaut rien ! » avait il dit.
« Il s’adressait surement a moi » songea l’enfant.

Bon, il savait ou il était, et qui il était aussi…
Ca, il l’avait su un an après son reveil dans la foret.
Il avait marché, pendant 5 jours, se nourrissant de baies,
de pommes et de champignons, dont l’un d’entre eux, un rouge avec des gros points blancs et qui sentait très bon, l’avait rendu malade comme un chien.

Il était arrivé devant le lac de Zblouf, et en suivant le
sentier, il arriva a Valtordu.

Il ne recontra personne et, mourrant de fin, décida de
subtiliser quelque chose afin de survivre la nuit.

Une odeur de boudin cuit passa sous ses narines et le mena a
une fenetre de maison, sous laquelle se situait une quarantaine de boudins
alléchants sur une assiette.

« un de plus ou un de moins, il n’y verrons rien »
Il prit donc un boudin et passa une nuit le ventre plein
(rimes ^^)

Le lendemain quand il se reveilla, dans la grange ou il
avait dormi, il alla sur la place, ou se situait une quarantaine de personne,
dont une en hauteur, sur une chaise, et l’autre, sur une chaise aussi, mais sous
un arbre et avec une corde au cou.

« Pourquoi le monsieur est accroché, il font un
jeu ? » 
se dit il.

Il s’approcha et ecouta le discours de la dame qui parlait
fort en agitant les bras.

…vers 23h, en effet quand nous sommes passés a table avec
mes invités, nous avions chacuns 10 boudins, mais ma fille en avait 9, quelqu’un m’en avait volé un !

Iilerg palit, comprenant de quoi elle parlait, comprenant un
peu trop, en fait.

-C’est en sortant que j’ai entendu un rot, et que je suis
parti en sa direction, la ou j’ai trouvé cet homme, qui sentait le
boudin !

-OOOOOOhhh, fit l’assemblée
-En vigueur de nos tradition, nous allons donc le
pendre !

Et le paysan mourut, sous les applaudissements de la foule.

Iilerg prit donc le nom de cet homme qui avait payé a sa
place, et depuis, avait hérité de sa malchance.

Il décida d’aller vers glargh, prit la route en se cachant
dans une botte de foin d’une charrette, passa 4 jours a se gratter dans le chariot, il avait toujours faim, et des betes l’avait couverte de plaques rouges en le mordant de partout.

Il a attrapé la fièvre, la diarhée, et fut constipé par la
suite de son alimentation a base d’herbe

C’est donc en pleine non-forme, qu’il arriva a Chnafon, après avoir
escaladé un mur pour rentrer dans la ville sans payer, il se fit attraper par la milice, et atterit en prison. »

J’avais fait une suite, mais elle était tellement plagié que je la laisserai la ou elle est.

 

 

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :